Kaaber manani (boulettes au mérou)

Publié le par tunis

DSCF1054.jpg

 

S’il est un poisson que je trouve particulièrement sympathique, c’est bien le mérou. Poisson blanc à la chair délicate, présent en abondance sur nos étals, il s’accommode de différentes manières et entre dans la composition de nombreux plats que j’apprécie tels que le couscous. Il faut dire que je déteste préparer du poisson grillé (ce que monsieur crimetcondiment aime par-dessus-tout) et le mérou est le prétexte pour moi de cuisiner la poisson autrement.
           La recette suivante est un délice que j’ai goûté chez ma fournisseuse officielle de recettes à se damner, généralement traditionnelles mais pas seulement. Cette grande tante, tata B., a fait ce long apprentissage de la cuisine par l’observation et l’application des recettes transmises de mère en fille, legs que je n’ai pas eu- je n’ai jamais suivi une recette de A jusqu’à Z se faisant devant moi sauf peut-être devant la TV- et que je récupère par à coup. Plus tard, elle a suivi différents cycles de cuisine et de pâtisseries européennes en amateur (-trice ?).C’est à son honneur que j’ai inauguré mon premier carnet de recettes familiales et c’est toujours avec un plaisir renouvelé et une patience inégalable qu’elle m’explique longuement au téléphone comment faire. Qu’elle en soit remerciée !
          La recette est très simple pour un résultat vraiment délicieux, des boulettes de mérou délicatement épicées et façonnées qui mijotent dans une sauce bien goûteuse.
       Préparation des boulettes: 1 mérou moyen débité en darnes ou mieux du filet(environ 300 g) mais ne jetez pas la têêêêêêêteeeeeeeeee !- 2 cs de chapelure- 1 petit blanc d’œuf battu- 1cc de harissa- ½ cc de tabil- sel et poivre- l’équivalent d’une cs de persil et autant d’oignon haché très fin.
       Débarrasser le poisson cru des épines et de la peau à l’aide du couteau (peu importe votre maladresse, il s’agit de « râcler » la maximum de chair, allez-y personne ne vous regarde…), ajouter tous les autres ingrédients avant de les passer au mixer et de façonner de petites boulettes de la taille d’une petite noix. Laisser reposer au frais, très important, c’est tata qui vous le dit ! Les boulettes se tiendront mieux à la cuisson et ne se déformeront pas. Ah ! C’était donc ça se dit la bloggeuse…
   Préparation de la sauce : 4 cs d’huile d’olive, 1 cc d’ail haché, 2 cs de tomates concentrées- ½ cs de harissa diari- ½ cc de tabil- sel et poivre
   Faites revenir l’ail dans l’huile, ajouter la tomate diluée dans un peu d’eau. Après quelques minutes, ajouter la harissa et les épices, mouiller d’eau (environ 1 litre), couvrir et laisser cuire pendant une vingtaine de minutes en maintenant le niveau d’eau.
A l’issue de ce temps, sortir les boulettes du frigo et les plonger UNE A UNE et DELICATEMENT dans la sauce en ébullition, couvrir. Laisser cuire pendant une dizaine de minutes. Et Miam !

Publié dans les pieds dans le PLAT

Commenter cet article

kaouther 29/09/2007 17:30

mmmmmm, tres bon ! yaatik esaha!

soumia 28/09/2007 15:24

j'aime trop ça ! moi aussi j'arriveeeeeeeeee mdrrrrrrrrret merci à la Tata B(chira) loll

Geranium 28/09/2007 00:26

J'arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrive Tunis, c'est le genre de plat que j'affectionne particulièrement, ça doit être un délice, bravoooooooo

Fabienne 27/09/2007 21:32

Du mérou, j'en mangeais tous les jours dans les caraibes ... J'adore !

charoufa 27/09/2007 18:24

moi j'aime bien ce plat nous d'habitude on le fait avec de la sardine et c'est exellent ,je confirme