Déjeuner chez "Mamie Lilly"

Publié le par tunis

Ma première visite chez Mamie Lilly était un peu paradoxale: voilà bien des mois que je garde le menu gentiment passé par tonton Jacob et que les titres me font rêver. Jugez plutôt: "assiette méditerranéenne"  ou " caponata" ou encore "djaj karess", mmmmmmmmh! N'ayant pourtant jamais goûté à ces délices, je pouvais réciter de mémoire le menu en question. Restait à mettre un goût sur un nom si je puis dire...
Désespérant d'y aller avec monsieur crimetcondiment- qui est embourbé dans ses adresses habituelles, proches,  et son boulot qui le bouffe littéralement- je finis par y traîner mes copines à qui j'avais mis l'eau à la bouche par mes radotages incessants.
Résultat: 5 ventres affamés de sensations nouvelles, 5 fifilles chouchoutées par Mamie Lilly, un moment de délire et de plaisir. C'était Shabat comme nous l'avait expliqué Mamie Lilly, donc pas de "complet poisson". Tant pis, mais au moins on est sorties des sentiers battus à la Goulette. Dommage que Jacob n'ait pas été là, je savais qu'il assurait une formation à Teboursouk, ce sera pour une autre fois!
Voici ce que nous avions commandé en entrée (et celle dont je ne citerai pas le nom qui l'a commandé après le plat, parce que notre entrée lui faisait envie...Et que c'était injuste qu'elle ne goûte pas à ça...): un assortiment d'entrées méditéranéennes composé selon les cas, de crème de thon (délicieuse mais il n'en restait plus pour moi, snif), de  caviar d'aubergines, d'un délicieux pistou de coriandre je pense à tartiner sur des morceaux de melaoui. 


Je craignais que la crème de thon ne soit forte, écoeurante, mais non, c'est doux et ça se laisse déguster. Le caviar d'aubergines au sésame est loin d'être écoeurant (pourquoi est-ce que je pense tout de suite à mal, moi, hein?!!), c'est même étonnant, presque...rafraîchissant, pas crémeux mais ferme. Mais ce que j'ai adoré, a-d-o-ré, c'est ce pistou. Ma couuupine me dit c'est de la coriandre, en tout cas, c'est délicieux, délicat et on n'a qu'une envie , tartiner, tartiner, tartiner!

Il y a un plat mythique chez nous: la "mrouzia" que fait ma grand-mère (on l'appelle aussi "marka hloua")et ça va bientôt être de saison avec l'Aid. Comme je ne mange pas de viande rouge (sauf hachée et pas toujours) et encore moins de plats sucré-salé, je ne l'ai jamais goûté. Mais c'est un plat que mes lonnnnnnnnngues brochettes d'oncles et tantes guettent chaque année, ils font la queue avec leur tupperware, leur boîte ou autre afin de goûter au saint plat. Il m'a toujours intrigué, Mimi y pense des mois plus tôt, réserve les chataignes et les fruits secs, et le fait pendant l'Aid en pensant à chacun pour sa part. Toute cette digression est due aux souvenirs qu'évoque chez moi un plat qui me faisait les yeux doux, qui a régalé mes copines et que j'ai pris en photo: la "mechmachia". Je pense que le principe est le même, un long mijotage mais avec des abricots secs dans le mélange de fruits secs. Je ne peux rien vous dire, personnellement, je trouve que c'était très beau. Les chanceuses ont trouvé que c'était très bon. 

J'ai commandé pour ma part le plat que je convoitais depuis bien longtemps: "hawt hraimi". Mon regret est que la liste des choses que je peux commander est restreinte puisque je ne peux pas manger les ragoûts  ou les plats à base de viane (bsal ou loubia, mechmachia etc.) Je vais vous avouer un truc: je suis une "sauceuse" professionnelle, et je risque de manger une baguette entière avec un plat. Eh bien, je ne l'ai pas fait, je tenais à tout tout tout manger sans y ajouter de pain. L'idée de la semoule (je ne pense pas que ce soit du couscous mais de la semoule très fine dans tous les sens du terme) est parfaite, délicatement parfumée de cumin (racine sfaxienne quand tu refais surface...). Chose rare pour la convertie à la harissa que je suis, et là-dessus ma copine que a commandé la même chose est d'accord, j'ai beaucooup aimé le poisson- du mulet- dans cette sauce délicate sans être trèèèès piquante.   

Un dessert avec tout ça? Et comment! On opte à l'unanimité pour le nougat glacé, histoire de ne pas être obligée de commander un deuxième dessert parce que celui de la voisine nous fait envie...Je n'en avais jamais goûté et autant vous dire que j'avais peur là aussi. Vous allez me dire, tu es une fille bien compliquée. Ok, je le concède. J'ai peur des oeufs, des oeufs crus même "apprêtés" à tel point que je ne mange ni la mayo ni la mousse que je fais moi-même mais au resto oui. A tel point que j'ai trouvé un subterfuge pour les doigts de briks et que je ne mange que les glaces de Las Palmas pour la même raison. Bref, je suis mal partie. Le nougat était délicieux, aucun soupçon d'oeuf et s'il y est je ne veux pas le savoir, j'ai adoré le goût parfumé, les éclats de fruits secs grillés mais toujours croquants à l'intérieur du nougat. Mais comment ils ont fait?! Evidemment, un magicien ne dévoile jamais ces secrets, et tant mieux!

Nous avons passé un excellent moment, j'y ai goûté des plats que je n'ai jamais mangé ailleurs, c'était ma première virée "tunes". J'ai eu beau chercher, je n'arrivais pas à retrouver les coordonnées exactes (d'ailleurs je regrette que le resto ne soit pas très facilement reconnaissable de dehors, heureusement qu'une de mes copines le connaissait déjà) , je les mettrai en Edit, dès que c'est fait. Voici donc un autre post que j'ai trouvé sur les mets de "Mamie Lilly":
http://habibbouhlila.blogspot.com/2007/04/mamie-lily.html 
PS/ Je n'arrive pas à insérer les photos que j'ai prises,je fulmine...Je rencontre de sérieux problèmes avec mon blog en ce moment§

Commenter cet article

Senda Baccar 08/07/2015 08:46

Et maintenant le patron de Mamie Lily a sorti je livres de recettes et chroniques (avec de très belles photos) :) ca s'appelle "Tranches de vie et pain perdu" en librairie en Tunisie ou sur commande www.mesb.tn

ZEITOUN Nicole 05/03/2008 20:00

Avec l'adresse de chez Mamy Lilly en poche, nous avons fait en famille un retour aux sources en tunisie.Mamy Dolly était bien sûr du voyage et prête à affronter toutes les émotions qu'allait lui donner le pays qui l'a vu naître.A chaque coin de rue de l'Ariana, les souvenirs de sa jeunesse adoucissaient son visage marqué par les évènements douloureux de sa vie..Nous arrivons chez mamy Lilly, et nous sommes accueillis par tonton Jacob qui nous installe à une table dans une salle à la décoration toute simple d'une maison andalouse.Il nous propose le menu dégustation, et là nous sommes tous restés ébahis devant les saveurs de ces plats tunisiens que nous connaissions mais que nous avons redécouverts.Toutes les sortes de couscous ont défilé et ce fut un régal du palais. La semoule délicatement parfumée au cumin fondait dans la bouche.Les gateaux au miel (mkrod et cigares) sont incomparables !Quelle ne fut pas notre suprise quant mamy Lily est sortie de la cuisine pour nous rencontrer, elle était voisine de mamy dolly il y a de cela plus de 40 ans, sont tombées dans les bras l'une de l'autre, et ont commencé à se raconter les souvenirs de leur jeunesse avec beaucoup de nostalgie !

tonton jacob 20/02/2008 09:57

salut jeune fille. c'est un peu par hasard que je suis tombé sur cette note d'une part je regrette aussi de n'avoir pas été là pour vous recevoir toi et tes couuuuupines, et d'autre part, ta note nous a beaucoup touché. j'espere vous revoir prochainement sur nos lignes. encore une fois merci et un grand bonjour à ton fiancé.  

habib 03/12/2007 10:58

on devrait demander a jacob des reductions pour la pub qu'on lui fait :)mais en meme temps il cuisine tellement bien !! looooool

Le Sybarite 03/12/2007 10:05

Normal que ton jules traine les pieds pour y aller, il a un cordon bleu à la maison. Pourquoi aller voir ailleurs ?