Comment cuisiner quand on ne l’a jamais appris en quatre leçons

Publié le par tunis

Gourmande depuis toujours, aux fourneaux depuis quelques mois, j’ai découvert les blogs culinaires pour mon plus grand bonheur cet été. Voilà enfin à qui confier mes continuels délires culinaires qui peuvent amuser un temps et lasser souvent. Si quelqu’un vous parlait de pêche à la ligne, vous sourirez poliment au début mais rien ne dit que vous le ferez encore au bout de deux heures. Plus néophyte en informatique qu’en cuisine, voici quelques conseils pour avoir moins peur de la cuisine.

Leçon 1/ avoir une cuisine à soi

 

Cette partie est délicate mais nécessaire. Quelques idées parmi d’autres : emménager dans votre nouvel appart, négociez un temps de répit si vous êtes en cohabitation, mariez-vous, profitez des moments où vous êtes seul(e).  Il est important que vous vous trouviez en tête à tête avec vous-même et votre cuisine. Il vous faudra vous familiariser avec les instruments qui, dans leur extrême bonté, ne serviront pas uniquement à préparer les ingrédients. Il vous arrivera peut être d’éplucher et de râper vos doigts. N’exagérez pas, hein, ne les mixez pas, il faut en garder pour le reste des recettes. Une fois les instruments domestiqués, il faut passer aux poids et aux mesures. Ces fameuses phrases qui avaient le don d’énerver la débutante que vous êtes prendront tout leur sens : vous saurez ce qu’est « une poignée de », « un doigt de », « une larme de ceci », « un poil de cela ». Vous allez pouvoir vous tromper autant que vous voulez et enfin être convaincue du bien-fondé de certains conseils. Jeunes filles sages qui écoutez gentiment les conseils des autres, passez donc votre chemin ou allez à la leçon 2 puisque vous faites votre maligne… Au fur et à mesure, vous sentirez que le seul truc fiable est le goût. Le goût est, rassurez-vous, personnel et relatif. Dans votre cuisine, face aux murs qui gardent les secrets, vous pouvez aller jusqu’à goûter les appareils. Mais non pas les appareils électroménagers, malheureuse ! Je parle du mélange d’ingrédients qui va devenir un gâteau si tout va bien.

Leçon 2/ lisez, il en restera toujours quelque chose

 

Il est bien sûr commode d’avoir à sa disposition une âme charitable qui vous conseillera sur la meilleure façon d’assaisonner tel plat. Je le faisais moi-même très souvent au début, via mon précieux téléphone (il fait aussi minuteur). Seulement voilà : si la liste de vos questions s’allonge, votre forfait explose. De plus, cette âme charitable ne le sera plus si vous lui posez votre question à minuit. Si, comme moi, il vous prend l’envie de cuisiner à minuit, vous comprendrez sinon jeunes filles sages… (Voir plus haut). Les livres culinaires arrivent là à point nommé : un livre vous permet de le consulter quand et autant que vous voulez. Si la cuisine tunisienne vous tente, voici deux bouquins testés.

  • OUMEK SANNAFA : saviez-vous donc qu’ommek sannafa est un homme ? eh oui, l’auteur est Mohammed Turki ! ce livre est le plus célèbre des livres culinaires tunisiens. Il existe en Arabe et en Français. J’ai la version cheap, sans illustration. Pour avoir eu l’occasion de le comparer à la version complète, celle-ci est plus intéressante puisqu’elle comporte des plats régionaux. L’avantage de ce livre est d’offrir un vaste choix entre les plats les plus simples et les plus élaborés, de donner les bases. Je vous avoue cependant que de nombreux plats ne se cuisinent pas tout à fait  ainsi dans ma famille. Il s’agit probablement des raccourcis et des adaptations qu’on adopte au gré des expériences personnelles.
  • DELICES DE TUNISIE : j’ai acheté ce livre pendant le ramadan cette année. Il ne coûte pas très cher. les recettes proposées sont filmées, étape par étape. Une présentation précède chaque recette. Il est parfois question de l’origine de tel plat ou des ingrédients, on propose souvent des variantes. L’aspect le plus intéressant dans ce livre est sa rédaction : elle a été confiée à des chefs tunisiens, qui ont proposé chacun des recettes différentes inspirées de leurs villes natales, livré parfois des recettes couronnées par un prix ou encore proposées au menu de leur restaurant. Par ailleurs, le choix est varié entre recettes classiques à redécouvrir et recettes modernisées et métissées : la couseila de Rafik Tlatli serait la cousine de la paella, le parfait s’encanaille avec notre délicieuse chamia… J’ai testée plusieurs recettes de ce livre, celles qui sont à base de poisson sont délicieuses, les recettes des gâteaux tunisiens (que je n’avais jamais faits auparavant)  sont plutôt claires et réussies. A ce jour, seule la recette de la « hrissa hloua » m’a déçue. Je ne désespère pas d’en percer un jour le secret.

Leçon 3/ visitez les blogs culinaires

 

Vous avez feuilleté vos livres de cuisine ? Force est de reconnaître qu’un livre ne répond pas à toutes vos questions. Que les plats shootés doivent être aussi retouchés et maquillés que les mannequins des magazines. Comparez les illustrations des bouquins culinaires à vos propres réalisations. Bon, il est vrai qu’il y a de la mauvaise foi dans ce que je dis là, je le reconnais et de l’inexpérience également. La meilleure solution est de consulter les blogs culinaires armée d’un stylo et d’un calepin (pour y noter vos trouvailles). Préparez-vous à y passer un bon moment dans tous les sens du terme : vous allez saliver et surtout avoir une envie subite de muffins , de cheesecake , de cookies assassins alors que vous veniez juste voir comment assaisonner votre salade… l’avantage du blog est de livrer une expérience personnelle, des conseils qui sont précieux pour la nouvelle cuisinière que vous êtes.  N’hésitez pas à consulter les commentaires, vous y trouverez parfois l’écho d’une question (encore ??!!Oui, oui, m’dame) qui vous turlupine et éventuellement sa réponse.

 

Leçon 4/ goûtez et faites goûter

 

Vous voilà arrivée au terme de l’apprentissage et  embarquée dans une aventure qui ne fait que commencer. On essaye diverses recettes avant de trouver « the » recette qui vous comble. Il faut goûter et essayer de comprendre ce qui est raté, lorsque ça l’est. Rappelez-vous que la cuisine est partage et plaisir avant tout. Invitez vos amis, offrez des gâteaux à vos collègues. Lorsque vous recevez, glissez subrepticement une nouvelle recette parmi celles qui ont fait leurs preuves. Si celle-ci est réussie, vous leur promettrez de la refaire. Si celle-ci est infecte, ils vous promettront de revenir. Puisque vous aviez prévu d’autres trucs à grignoter. Ils vous en seront reconnaissants…

 

 

 

 

 

Commenter cet article

ZAHRATEN 09/05/2007 23:42

permettez moi de rectifier le nom de l'auteur de l'ouvrage "OMMEK SANNAFA" ...Il s'agit en fait de Si Mohamed KOUKI  (Allah yarhmou) et non Mohamed Turki comme vous l'indiquez dans votre post.
Par ailleurs, j'aimerai vous recommander  un autre ouvrage qui vous aidera à réussir sans diffiucultés d'excellentes recettes de la Cuisine Tunisienne traditionnelle. Il d'agit de "LA SOFRA" de Mme Zeineb KAAK ( éditions CERES) -
Bonne continuation ! Comme le disait ma mère "la cuisine est un tour de main" .....

tunis 09/05/2007 23:59

Ce post a remonté suite à une mauvaise manipulation, c'était le premier, et heureusement que je peux rectifier le nom grâce à toi. Tu as tout à fait raison et pour le livre dont tu parles, tu as raison, quand je ne trouve pas la recette que je cherche chez Monsieur kouki, j'y jette un coup d'oeil, c'est bien utile. je vais d'aileurs peut-être en parler prochainement. Merci encore!

mimi 26/03/2007 20:07

salut cousine! je pense que ce blog va m'etre tres precieux car a vrai dire il me parait urgent dans ma situation de me lancer dans l'art culinaire

tunis 26/03/2007 23:08

Coucou Mir
Je suis sûre que tu te débrouilleras très bien et si je t'inspire, ça me fait vraiment plaisir. A bientôt!

tunis 26/03/2007 12:59

bienvenue Seif
tu sais, j'essaye de faire des efforts (bon bon beaucoup...)mais un bon brownie est toujours plus alléchant qu'une triste feuille de salade! gros bisou
 

seif 25/03/2007 18:37

salut cousine.
c\\\'est un bon début pour un blog mais pense a mettre le nombre de calories car tes recettes sont un peu grassouillettes !!!
 
 
 
 
j\\\'attends ta réaction.