Chagrin de cuisine et ovnis à l'ananas

Publié le par tunis

Chagrin de cuisine et autres contrariétés

Le samedi dernier était le jour du mouled, fête musulmane qui est l'occasion en Tunisie de faire une délicieuse crème aux pignons de pin (notre cher « zgougou ») appelée « assida ». Figurez-vous une couche de crème au zgougou surmontée d'une crème pâtissière au géranium et décorée de fruits secs. Pour l'instant, je ne peux que vous demander de l'imaginer car je l'ai ratée en beauté et je suis franchement déçue. C'est que pour des recettes qui, comme celle-ci, demandent une équation magique, un chiffre d'or, mieux vaut se fier à une recette qui a fait ses preuves et surtout s'y tenir. Je ne l'ai pas fait, les nombreux conseils glanés çà et là divergent et j'en ai perdu mon latin. La crème aux pignons parfaite doit être lisse (les graines doivent être bien triées mais il existe maintenant une pâte toute prête déjà triée et moulue), de couleur foncée, ni trop ferme, ni trop liquide. Je me suis consolée en goûtant à toutes celles qu'on vous offre à cette occasion et j'ai reçu un coup de fil de ma dingue de cuisine préférée qui me promet qu'on la refera ensemble en deux versions : pignons puis noisette. J'ai donc séché mes larmes.

Sinon les vacances, c'est fini. Demain, je reprends le boulot à la première heure mais là, difficile de me consoler.

Ovnis à l'ananas

 

Selon cette vieille règle (la mienne) qui veut qu'on glisse une recette nouvelle ou presque dans le menu des invités, je me disais que je pourrais faire des mini bouchées à l'ananas. Je voulais aussi un côté caramélisé. Je me suis donc inspirée de la recette de base du gâteau retourné à l'ananas extraite du livre les gâteaux de Mamie chez Hachette. C'est une variante du gâteau au yaourt. Par rapport à la recette originale, au moment du premier bidouillage,j'ai réduit les proportions au tiers (pour voir ce que ça donne). J'en ai fait donc une fournée de 18 mini savarins. Je n' ai mis qu'une pincée de levure chimique. J'ai mis ici la recette pour environ 50 mini-savarins.

INGREDIENTS

Ø      5 tranches d'ananas au sirop

Ø      1 pot de yaourt

Ø      2 pots de sucre

Ø      3 pots de farine

Ø      1 pot d?huile

Ø      3 oeufs

Ø      1 cc rase de levure chimique

Ø      20g beurre, 3 cuillères à soupe de sucre roux et 1 cs du sirop d'ananas

ETAPES

1.      préchauffer le four à 180°

2.      Caramélisez l'ananas : couper en petits dés les tranches d'ananas. Dans une casserole, faire caraméliser légèrement le beurre, le sucre roux et ajouter 1 CS du jus d' ananas. Verser ensuite le mélange dans les moules avant de disposer les tranches d' ananas.

3.      préparer la pâte : verser le pot dans une jatte puis après avoir rincé le pot, utilisez-le comme verre doseur pour la suite de la recette. ajouter au yaourt le sucre et les oeufs puis mélanger. Ajouter la farine et la levure et mélanger. Ajouter l' huile puis mélanger à nouveau.

4.      verser dans chaque mini moule la valeur d?une cuillère à soupe.  Faire cuire environ  10 à 15 mn. Démouler délicatement après une dizaine de minutes puis décorer chaque savarin d'une pistache.

VERDICT

Les copines ont bien apprécié, l'une y a trouvé un goût de liqueur qui s'explique peut-être par la présence du sucre roux. Je pense que le goût aurait été un brin plus léger avec du sucre semoule.

 

Commenter cet article